Jean Paul I : hérétique !!

Albino Luciani – (Antipape Jean-Paul Ier) n’a jamais été Pape de la Sainte Eglise Catholique

Résumé : Luciani est L’homme qui prétendait être pape entre Paul VI et Jean Paul II pendant 33 jours en 1978. Il s’agit d’un hérétique moderniste, ayant été fait cardinal par Paul 6. Un hérétique ne pouvant être pape, Luciani n’a jamais été pape de l’église catholique..

I | Les scandales et Hérésies de Luciani

Dans un sermon de Pâques en 1976, Luciani a fait la déclaration suivante :

« Ainsi la morale chrétienne a adopté la théorie de la guerre juste, donc l’Église a permis la légalisation de la prostitution (même dans les États pontificaux), alors que de toute évidence c’est resté interdit sur ​​le plan moral. » (1)

C’est un blasphème d’affirmer que l’Église catholique permettrait la légalisation de la prostitution.

Comme patriarche de Venise, le 24 Décembre 1977, Albino Luciani a déclaré à propos de la Révolution française ce qui suit : «… les intentions de ceux qui avaient allumé l’insurrection et la révolution au début étaient très bonnes, et le slogan proclamé était « Liberté, Fraternité, Egalité ». (2)

Jean-Paul 1er dit ce qui suit dans son premier discours annonçant le programme de son « pontificat » :

 

1) « L’écho de sa vie quotidienne témoigne que, malgré tous les obstacles, elle (l’Eglise) vit dans le cœur des hommes, même d eceux qui ne partagent pas sa vérité ou n’acceptent pas son message. » (3)

2) «… le Concile Vatican II (dont les enseignements que nous souhaitons engager totalement par notre ministère) …  » (4)

3) « Nous souhaitons continuer à mettre en œuvre l’héritage du Concile Vatican II. Ses normes sages doivent être suivies et perfectionnées.  » (5)

 

S’adressant à un ami du patriarche schismatique de Moscou, Nikodem, Jean-Paul 1er l’a appelé « un vrai saint. » (6)

Dans une lettre au nouveau patriarche schismatique de Moscou au sujet de la mort du patriarche schismatique récemment décédé de Moscou, Jean-Paul Ier a dit :

« … Nous exprimons à Votre Sainteté et au Saint-Synode de l’Eglise orthodoxe russe nos sentiments de vive douleur. Nous vous assurons de notre prière pour le repos de l’âme de ce serviteur dévoué de son Église et constructeurd e l’approfondissement des relations entre nos Églises. Que Dieu le recoive dans sa joie et sa paix  » (7)

Jean-Paul 1er appelle le schismatique russe décédé, qui a rejeté l’infaillibilité papale et les 13 derniers conciles dogmatiques (entre autres de l’enseignement catholique), un « serviteur dévoué de son Église. »

 

Jean-Paul 1er a « cru à plus de partage du pouvoir avec les évêques du monde entier et prévu de décentraliser la structure du Vatican. » 

 

Jean-Paul 1er a souvent parlé de Paul VI avec admiration et affection : « C’était un grand pape et il a beaucoup souffert. Il n’a pas été entendu …  » 

 

Le Vatican a affirmé que Jean-Paul 1er était mort d’une crise cardiaque autour de 23 heures le 28 Septembre, 1978. 

 

Nous avons prouvé que Jean-Paul 1er était un hérétique manifeste qui, entre autres choses, approuvait entièrement l’indifférentisme religieux et le faux œcuménisme du Concile Vatican 2. Comme il était hérétique, il n’aurait pas pu être un pape validement élu. C’était un antipape non-catholique.

Notes :

(1) L ‘Osservatore Romano , le 31 août, 1978, p. 6.

(2) L ‘Osservatore Romano , le 31 août, 1978, p. 6.

(3) Raymond et Lauretta Seabeck, Le Pape Sourire , p. 64.

(4) L ‘Osservatore Romano , le 14 sept., 1978, p. 2.

(5) David Yallop, au Nom de Dieu , p. 189.

(6) Raymond et Lauretta Seabeck, Le Pape Sourire , p. 44.

(7)  Raymond et Lauretta Seabeck, Le Pape Sourire , p. 70.