Notre Dame de Quito sur les temps actuels

Introduction

Le Couvent de l’Immaculée Conception a été le premier couvent de religieuses dans la ville de Quito, en Équateur. La noblesse catholique de la ville de Quito demanda cette faveur au roi Philippe II, de sorte que les femmes de la colonie puissent profiter des avantages de la vie religieuse. Cinq Sœurs professes de l’Ordre furent envoyées par l’Espagne comme mères fondatrices du nouveau couvent. Elles étaient accompagnées par une jeune fille de 13 ans, Mariana de Jesús Torres – nièce de la Mère Supérieure. Elle allait devenir la plus connue des mères fondatrices, mais elle est restée presque inconnue en dehors de l’Equateur jusqu’au 20ème siècle. Le couvent fut fondé officiellement le 13 Janvier 1577.

La jeune novice fit de rapides progrès dans la vie spirituelle et apprécia et reçu beaucoup de faveurs du Ciel. Elle pratiqua également la pénitence sévère et fut choisi par Dieu à souffrir comme une âme victime. Beaucoup de ses souffrances étaient occasionnés par certaines de ses sœurs en religion qui étaient laxistes, et qui se rebellèrent contre la manière de vie austère instauré par le Bienheureux Beatriz de Silva et les mères fondatrices espagnoles, et régis par la Sainte Règle de la Communauté. Finalement Madre Mariana fut choisi pour être Abbesse à la place de sa tante malade, qui mourut peu après.

Notre-Dame du Bon Succès - Vers Demain
Première Apparition de Notre-Dame du Bon Succès le 2 février 1594

Très tôt le matin du 2 Février 1594, Mère Mariana était en prière dans le chœur supérieur du couvent, implorant avec ferveur Jésus et Marie pour le soulagement de nombreux événement sévères auxquels le couvent avait été soumis. Au cours de sa longue prière, elle entendit une voix douce appeler son nom. Se levant rapidement, elle vit la Vierge Marie tenant l’Enfant Jésus dans son bras gauche. Se demandant qui c’était, Notre-Dame répondit :

Je suis Marie du Bon Succès, la Reine du Ciel et de la Terre … comme sa Mère, je porte (l’Enfant Jésus) ici, dans mon bras gauche, afin qu’ensemble nous puissions arrêter la main de la justice divine, qui est toujours si prête à châtier ce monde malheureux et criminel.

Dans ma main droite, je porte la crosse que vous voyez, car je désire gouverner ce couvent comme Abbesse et Mère … Satan va commencer à essayer de détruire cette œuvre de Dieu … Mais il ne réussira pas, parce que je suis la Reine de Victoires et la Mère du Bon Succès, et c’est sous cette invocation que je désire être connue à travers tous les temps …

La Très Sainte Vierge Marie plaça l’enfant Jésus dans les bras de Mère Mariana, lui donnant un fort désir de souffrir comme une âme victime.

Notre-Dame apparut et fit de nombreuses prédictions :

“Ainsi, je te le fais savoir que de la fin du 19e siècle et peu après le milieu du 20e siècle, dans ce qui est aujourd’hui la Colonie et sera alors la République de l’Equateur, les passions vont éclater et il y aura une corruption totale des mœurs. Satan régnera presque entièrement par le moyen de la secte maçonnique.

Ils se concentreront principalement sur les enfants afin de soutenir cette corruption générale. Malheur aux enfants de ces moments ! Il sera difficile de recevoir le sacrement du Baptême, et également celui de la Confirmation … Souvent, durant cette époque, les ennemis de Jésus-Christ, à l’instigation du diable, vont voler des hosties consacrées dans les églises, afin qu’ils puissent profaner les espèces eucharistiques …

Comme pour le sacrement du mariage … il sera attaqué et profondément profané … L’esprit catholique va rapidement être contaminé; la précieuse lumière de la Foi sera progressivement éteinte … Ajouté à cela seront les effets de l’éducation laïque, qui sera l’une des raisons de la pénurie de vocations sacerdotales et religieuses.

Le sacrement de l’Ordre sera ridiculisé, opprimé et méprisé … Le diable va essayer de persécuter les ministres du Seigneur de toutes les manières possibles, il travaillera avec perspicacité cruelle et subtile afin de les dévier de l’esprit de leur vocation et va corrompre beaucoup d’entre eux. Ces prêtres dépravés, qui scandaliseront le peuple chrétien, créant la haine des mauvais catholiques et les ennemis de l’Église catholique romaine et apostolique à tous les prêtres …

En outre, dans ces temps malheureux, il y aura un luxe effréné, qui piègera le reste dans le péché et fera la conquête d’innombrables âmes frivoles, qui seront perdus. L’innocence ne pourra presque plus se trouver chez les enfants, ni la modestie chez les femmes. En ce moment suprême de la nécessité de l’Eglise, celui qui doit parler se taira.”

Sur les temps actuels

La Sainte Vierge lui parle :

“…La première signification est que à la fin du 19e siècle et dans le 20e siècle, diverses hérésies seront propagées sur cette terre, puis dans une république libre. Comme ces hérésies se propageront et domineront, la précieuse lumière de la foi s’éteindra dans les âmes par la corruption presque totale des coutumes (des mœurs). Durant cette période, il y aura de grandes calamités physiques et morales, publiques et privées.

Le petit nombre d’âmes qui, caché, essayera de préserver le trésor de la foi et les vertus, souffrira un martyre indiciblement cruel et prolongé. Beaucoup d’entre eux succomberont à la mort de la violence de leurs souffrances, et ceux qui se sacrifieront pour l’Église et le pays seront comptabilisés comme des martyrs.

Afin de libérer les hommes de la servitude de ces hérésies, ceux dont l’amour miséricordieux de mon Très Saint Fils destinera à la restauration auront besoin d’une grande force de volonté, de constance, de courage et beaucoup de confiance en Dieu. Pour tester cette foi et la confiance du juste, il y aura des occasions où tout sera semblera être perdu et paralysé. Ce sera alors l’heureux début de la restauration complète.

Qui appuie le siège de Pierre vacant (sedes vacans) :

“L’Église souffrira en cette circonstance la nuit obscure du manque d’un Prélat et Père qui veille sur eux avec un amour paternel, douceur, force, discernement et prudence. Beaucoup de prêtres perdront leur esprit, mettant leurs âmes en grand danger… la pratique des vertus et ces doctrines ne se trouveront qu’en peu d’âmes: pour cette raison les saints deviendront rares.”

Demandons à la Sainte Vierge :

grande force de volonté, de constance, de courage et beaucoup de confiance en Dieu” amen !

Comments are closed.