Indulgences

Chers fidèles,
Selon le droit canon, le confesseur peut commuter (changer) les conditions pour obtenir les indulgences, qui ne sont pas réalisables. Alors pour tous ceux qui se confessent à votre serviteur (abbé Eric Jacqmin) je change les conditions suivantes :

Lettre d’indulgence, Zutphen, 1336
  • la communion le jour même est commutée en une communion spirituelle
  • la confession 8 jours avant ou après est commutée par un examen de conscience et une acte de contrition
  • la visite à un cimetière catholique (qui n’existe plus pas les désacralisations de nos cimetières est commutée par une visite à un tombeau manifestement catholique (où il se trouve une croix dessus)
  • la visite à une chapelle ou église (qui sont pratiquement tous novus ordo et donc désacralisées) est commutée en la visite d’une chapelle ou église où il n’y a plus ou pas de liturgie du tout (par ex de petites chapelles dédié à des saints)
  • le chemin de croix dans un église est commuté dans le chemin de croix prié à domicile avec un petit crucifix (en bois par préférence)
  • le chapelet devant le tabernacle est commuté dans le chapelet devant une statue de la St Vierge reconnue par l’Eglise (donc pas de statues de révélations privées non reconnues) et pensant à un tabernacle où l’Hostie consacrée validement de licitement est gardée respectueusement.
    S’il y a d’autres questions, appelez-moi svp.
  • Bonne dévotion !
  • Abbé E. Jacqmin+

Comments are closed.